Mes 5 meilleurs conseils pour manger sainement en voyage

Beaucoup de gens ont du mal à faire des choix alimentaires judicieux lorsqu'ils se rendent à l'étranger pour affaires ou en vacances.


Des clients m'ont raconté d'innombrables fois qu'ils se débrouillaient bien en termes de nutrition avant de partir et qu'ils ont soudainement rechuté. Pouvez-vous deviner ce qui s'est passé? La plupart du temps, les raisons ressemblent à ceci: "En Italie, la seule chose qu'ils avaient au menu était des pâtes ou des pizzas, alors je n’ai rien pu faire".


Vraiment?


Bien que les options soient plus rares à l'étranger que dans votre pays d'origine, vous pouvez choisir de rester autonome en faisant appel à votre créativité et en appliquant quelques stratégies nutritionnelles de base à l'heure des repas.


La vérité, c'est qu'il n'est pas nécessaire que ce soit compliqué ou parfait. Débarrassez-vous de la mentalité du "tout ou rien" et habituez-vous à faire face à un continuum de choix alimentaires, des plus intelligents aux moins idéaux. Avec un peu d'entraînement, s'offrir une glace pour le dessert ne signifiera plus que vous ferez des excès pour le reste de la journée... ou de votre séjour!


Mettez en pratique certaines des astuces ci-dessous, ou même toutes, pour rester facilement sur la bonne voie en ce qui concerne vos habitudes de santé!


1. Soyez prêt


Si vous prenez l'avion, sachez que la plupart des compagnies proposent une sélection de repas spécifiques, allant du végétarien à l'hypocalorique, pour n'en citer que quelques-uns. Demandez celui qui correspond à votre programme de remise en forme et à vos objectifs. Mieux encore, apportez votre propre nourriture si vous le pouvez. Les œufs durs, les bâtonnets de céleri et de carotte, les tomates cerises, le thon en boîte, les fruits, les noix mélangées et les barres protéinées (de préférence faites maison) sont d'excellents choix portables.

Si vous manquez de temps, vous pouvez toujours acheter quelque chose à l'aéroport. Les rares fois où je me rends dans un fast-food, c'est généralement avant l'embarquement pour acheter des sachets de fruits frais et quelques salades de poulet. Je renonce aux croûtons et au fromage en raison de mes intolérances et j'opte pour la vinaigrette à part (moins il y a d'ingrédients, mieux c'est). Est-ce l'idéal? Probablement pas, mais ce repas très convenable me rassasiera pendant un bon moment sans me rendre léthargique ni malade. Sans compter qu'il m'évitera d’ingérer de la nourriture fade, raffiné ou frite à l’extrême parce que je suis littéralement affamée et que je n'ai plus aucune volonté d’y résister.


Parfois, j'arrive même à trouver d'excellentes alternatives avant le décollage et je les apprécie vraiment une fois dans les airs. Les cafés et restaurants biologiques sont à la mode en ce moment. Recherchez-les et vous pourriez être agréablement surpris de trouver des solutions qui vous conviennent !

2. Dénichez le bon hébergement


Avant de réserver une chambre, vérifiez les équipements disponibles. Personnellement, j'adore séjourner dans un lieu doté d'un réfrigérateur de taille décente et même d'une kitchenette. Cela me permet de stocker mon lait d'amande adoré, des œufs ainsi d'autres provisions qui voyagent avec moi ou que j'achète sur place.


Si vous préférez un hôtel ordinaire, repérez les supérettes situées à proximité pour vous approvisionner (il suffit d'une recherche rapide sur Google). Si votre hébergement propose un buffet de petit-déjeuner, il y a de fortes chances que vous puissiez choisir des aliments nutritifs tels que des œufs, du fromage, de la charcuterie (comprenez jambon et saumon fume), des fruits, des légumes et du porridge. Si vous voulez occasionnellement savourer des gaufres ou des crêpes avec du sirop d'érable, faites-vous plaisir. Cela ne me dérange absolument pas, à condition que vous les dégustiez lentement et en pleine conscience. Essayez de le faire un jour où vous savez que vous serez actif, afin de mettre à profit cette énergie supplémentaire. Puis-je vous suggérer une excursion ou une visite à la salle de sport de votre hôtel?


3. Ne supposez pas - demandez sans crainte

Vous êtes sur le point de commander la pêche du jour? Demandez au serveur comment votre poisson sera apprêté afin d'éviter la désagréable surprise de recevoir un plat recouvert de panure pauvre en nutriments et frit dans de l'huile de basse qualité alors que vous vous attendiez à ce qu'il soit cuit à la vapeur.


Assurez-vous également de savoir ce qui sera servi en accompagnement. Les frites, le riz et même les légumes sont des accompagnements courants. La plupart des établissements remplacent très volontiers les féculents par de la salade ou des légumes verts sans frais supplémentaire (en particulier lorsque vous leur faites part d’ intolérances). Afin d’éviter que votre salade ou viande soit noyée dans la sauce, demandez celle servie à part.


Ne craignez pas de passer pour quelqu'un qui demande beaucoup d'attention. Je me suis habituée à ce que mes amis se moquent gentiment de moi et rient de mes exigences “fantaisistes”. Tant que vous demandez poliment et avec le sourire, personne ne pourra y trouver d’objection. En fin de compte, je peux manger ce dont j'ai besoin pour me sentir bien, être performante lors de mes entraînements et satisfaite de ma silhouette. À mon avis, cela vaut vraiment la peine d'être potentiellement embarrassée de temps en temps!


Dans le pire des cas, on vous dira simplement non. Cela signifie souvent que les ingrédients ne sont pas fraîchement préparés (la laitue croustillante n'est-elle pas un aliment de base dans tous les bons restaurants?) ou qu'ils sont restés à l’air libre trop longtemps. Vous pouvez alors quitter l'endroit en toute tranquillité et être heureux d'avoir évité une éventuelle intoxication alimentaire !


4. Vérifiez le menu à l'avance


Vous aurez plus de chances de respecter votre décision de prendre un repas sain si vous vous y engagez au préalable.


La plupart des restaurants affichent leurs menus en ligne. Jetez-y un coup d'œil à l'avance dès que vous le pouvez. Cela vous aidera à éviter les choix impulsifs qui vous laisseront lourd, sans énergie et déçu d'avoir cédé à la tentation.


Si vous fréquentez une personne de confiance, transformez-la en coach et informez-la de votre plan. L'impliquer est un excellent moyen de vous garder sur les rails. Il est plus difficile de marchander avec un ami qu'avec soi-même ("Je vais me punir et compenser ce dessert au triple chocolat par une séance de tapis de course acharnée")!

5. Trouvez un équilibre et sortez du cercle vicieux de la privation

Que vous soyez en vacances ou que vous visitiez un nouveau pays pour des motifs professionnels, rappelez-vous que la nourriture fait partie de chaque culture. La dernière chose que vous voulez, c'est de rentrer chez vous en ayant l'impression d'avoir raté l'occasion de découvrir des plats dont vous ne soupçonniez même pas l'existence. Qui sait si vous aurez un jour l'occasion de les goûter à nouveau ?


Vous déclinez le traditionnel hamburger-frites? Je vous en félicite! Vous évitez la spécialité locale parce qu'elle semble contenir de la crème ou tout autre ingrédient qui ne fait pas partie de votre alimentation standard? Vous quitterez probablement ce lieu exotique avec des regrets.


Ma philosophie de coaching repose sur l'équilibre et l'élimination du cercle vicieux de la privation. Vous pouvez tout à fait apprécier des repas qui sortent de votre routine habituelle de temps en temps. Cela fait partie des joies d'être loin de chez soi.


La clé? Remarquez simplement quand vous êtes sur le point d'en faire trop. Peu importe ce que vous décidez de manger, faites travailler vos muscles de pleine conscience. Soyez pleinement présent avec votre nourriture. Regardez-la, sentez-la et mangez-la vraiment. Faites des pauses entre les bouchées.


Participez aux conversations et engagez-vous plus profondément avec les personnes assises à la même table que vous. Ressentez l'atmosphère.


Même si vous vous faites plaisir plus souvent que d'habitude, il se peut que vous perdiez du poids pendant votre congé. C'est dire à quel point votre état d'esprit peut être puissant. Le fait de vous sentir plus détendu, de vous reposer suffisamment et de vivre de nouvelles aventures contribue à vous faire oublier vos craintes de prendre du poids. Le lâcher-prise s'avère généralement extrêmement libérateur, surtout pour les maniaques du contrôle!


Après tout, il n'y a qu'un nombre limité de friandises culinaires qui vous satisfassent vraiment une fois que vous avez trouvé le système correspondant à votre mode de vie et à votre but profond. Si vous deviez vivre de chocolat et de crème fouettée (ou de chips et de fromages, si vous êtes plutôt attire par les gourmandises salées), il ne vous faudrait que quelques jours pour vous en lasser !


Imaginez ce que vous ressentiriez si vous aviez confiance en votre capacité à revenir (avec plaisir!) à votre routine chaque fois que cela s’avère nécessaire. De pouvoir compter sur un ensemble d'habitudes saines que vous avez déjà acquises pour la vie, comme un ancrage auquel vous pouvez toujours revenir. En fait, vous aurez même hâte de retrouver vos habitudes.


Vous avez encore du mal à déterminer comment et que manger? Contactez-moi maintenant pour découvrir le programme de coaching idéal pour atteindre vos objectifs. Je suis toujours ravie de vous aider et d’être le témoin privilégié de votre épanouissement!


20 vues0 commentaire